Hello !

Welcome to your alumni network

Interview alumni : Axeline Richard, Program Buyer

4/19/2022
ESAP
Interview alumni : Axeline Richard, Program Buyer

Axeline est une jeune femme souriante et dynamique, qui est passionnée par le monde des achats. Elle vous livre son parcours, quelque peu atypique, par la reprise de ses études après avoir intégré le monde professionnel. 

Quel est le métier d’acheteur programme ?

Je travaille actuellement chez Plastic Omnium, et mon objectif est de trouver des fournisseurs qui nous livreront les composants afin de concevoir des réservoirs (haute pression d’hydrogène) que nous pourrons livrer à nos clients. C’est un marché très spécifique, et une branche qui vient d’être créée, ce qui est un challenge pour trouver des fournisseurs puisque parfois, ils n’existent pas, ou du moins ne font pas partie de notre réseau.  

Dans la recherche de fournisseurs, deux scénarios s’offrent à moi : 

  • Soit ils font déjà partie de notre panel dans ce cas l’appel d’offre débute avec le panel déjà identifié

  • Soit je n’ai pas de fournisseurs dans mon panel, et je me charge de prospecter et de prendre contact avec les fournisseurs pour découvrir leur(s) offre(s), le lieu de production, et savoir s’ils sont capables de répondre à nos besoins sur le long terme etc... Si toutes les caractéristiques répondent à nos besoins, alors ils intègrent l’appel d’offre.

Au niveau de mes missions, après la définition du besoin avec l’équipe, je passe la plupart de mon temps à échanger avec les fournisseurs et ensuite à faire les analyses des offres pour trouver celle qui correspondra parfaitement à notre besoin.  C’est un métier qui demande d’être polyvalent, car je change de dossiers plusieurs fois dans la journée. Actuellement, je suis sur 4 programmes différents. 

Quelles sont les étapes du processus d’achat ? 

  1. Identifier le besoin avec la Core team du programme 

  2. Recherche des fournisseurs 

  3. Lancement de la RFQ (appel d’offre vers le panel fournisseur sélectionné)

  4. Analyse des offres et négociation de ceux-ci 

  5. Choix du fournisseur et de l’offre répondant à notre besoin 

  6. Signature du contrat et mise en application de celui-ci

Comment faire face aux pénuries de matériaux ?

La crise que nous connaissons ces derniers mois et précédemment la pandémie du COVID ont grandement favorisées les pénuries. L'élément le plus important pour moi est d’avoir les matériaux qui ne peuvent pas être substitués par d’autres produits, comme la colle acrylique de nos réservoirs. Ce sont des réservoirs haute pression qui demandent un haut niveau de contrôle et nous avons une certification à respecter. Dans ce cas même, je ne peux pas utiliser une autre colle que celle prévue dans le mode d’emploi. Il faut donc trouver des solutions en permanence pour trouver les matériaux dont nous avons besoin. Pour cela, je reste en veille constante et je trouve d’autres entreprises qui ont des stocks et qui sont prêtes à nous livrer, et je négocie les tarifs.

En cas de force majeure et de réelle pénurie, nous serions obligés de fermer nos lignes de production. Cet événement n’est encore jamais arrivé et je fais tout pour qu’il n’arrive jamais. J’aime les challenges et je me bats quotidiennement pour réussir à trouver les composants nécessaires à notre production.

Qu’est-ce qui te motive chaque jour ? Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier ?

Comme je viens de le dire, c’est avant tout le challenge ! Les nombreux KPI auxquels nous devons répondre nous poussent à nous dépasser, à trouver un accord gagnant gagnant en termes de prix, délais, mais aussi garantir la qualité et les lead times.  J’ai un caractère, qui fait que je suis très orientée résultat. Un acheteur veut forcément que son entreprise et ses fournisseurs performent et c’est dans cet objectif que je mène à bien nos projets.

Ce qui m’anime dans mon travail, c’est également l’esprit d’équipe. C’est tous ensemble que nous avançons dans nos projets. Dans notre entreprise, notre équipe est partagée en deux : 

  • La core team, qui comprend les acheteurs programmes aux côtés du program manager, qualité etc … et qui est lead les activités pour répondre aux besoins du projet

  • Le team étendu, qui regroupe par exemple les commodity buyer et qui supportent l’acheteur programme dans la définition du panel 

As-tu des objectifs professionnels et/ou d’évolution dans ta carrière ?

Oui évidemment ! Mon rêve n’est pas de devenir manager achats, suite logique d’un parcours d’acheteur. Mon réel objectif est de me rapprocher du terrain et de la production afin de développer davantage mes compétences. Je pense que d’ici quelques années, j’aimerai me diriger vers un poste de responsable de production.

Quel était ton parcours avant d’arriver à ton poste ?

Suite à l’obtention du baccalauréat, je suis allée à la fac. Il faut dire que je n’étais pas une élève très studieuse à ce moment de ma vie. J’ai donc arrêté mes études et je suis partie travailler en tant qu’assistante de recrutement dans un cabinet pendant plusieurs mois. Un beau jour, le patron de ce cabinet de recrutement, m’a convoqué pour me dire que je pouvais avoir plus de responsabilités et qu’il souhaitait que je monte en compétences en validant un BTS en alternance. J’ai donc repris mes études avec Faurecia, j’ai validé mon BTS et j’ai même poursuivi en licence, toujours en alternance dans les achats, en tant que Serial Life Buyer. Sur cette bonne lancée, j’ai ensuite fait un master manager achats internationaux à l’ESAP tout en continuant chez Faurecia, qui m’a muté dans une autre usine. À la fin de mes études, ils m’ont proposé un CDI. J’ai continué à évoluer au sein de l’entreprise pour devenir Commodity Buyer pendant plus de 2 ans. 

Il y a maintenant quelques mois, j’ai quitté Faurecia pour travailler chez Plastic Omnium, un concurrent direct. J’ai changé d’entreprise, car j’avais besoin de nouveauté et de m’imprégner d’une nouvelle culture d’entreprise et de fonctionnement. Je garde un excellent souvenir de Faurecia qui m’a vraiment tendu la main et fait évoluer pendant plusieurs années.

Qu'est-ce qu’un bon acheteur pour toi ?

L'acheteur a une position centrale dans l’entreprise. Il doit donc avoir une communication irréprochable afin de fédérer les fournisseurs et l’équipe. La seconde qualité indispensable à mes yeux est d’être rigoureux et curieux, car il faut savoir analyser les besoins des clients et également les offres des fournisseurs afin de les challenger et définir le juste besoin. Enfin la dernière qualité qui vous démarquera : être autonome et savoir prendre des décisions.

Un conseil à donner aux personnes qui s’intéressent aux achats ? 

À tous les étudiants, n’ayez pas peur de vous lancer ! L’ESAP vous forme à toutes les situations et personnellement, tout ce que j’ai appris en cours, je l’ai appliqué dans mes expériences professionnelles. Nous avons la chance d’avoir des intervenants de qualité, alors profitez-en pour vous enrichir. Vous apprenez de réelles techniques en cours qui vous permettent de vous différencier. Tout le monde pense pouvoir devenir un acheteur en herbe, mais ce n’est pas le cas ! La formation théorique est un grand plus à votre réussite.


Vous souhaitez solliciter Axeline en tant que mentor ? Elle se rend disponible pour vous accompagner et répondre à vos questions. Voici son profil : https://cdaf-formation-esap.datalumni.com/profile/48917